Ma thèse en 180 secondes : Ce que l’enseignement n’est pas mais qui fait rêver les enseignant.e.s ?

L’enseignement n’est pas un spectacle, et l’enseignant.e n’est pas un.e acteur.trice, dit Jean-Marie Zakhartchouk dans les Cahiers pédagogiques à propos du très beau film « Être et avoir » réalisé par Nicolas Philibert.

« Au-delà des rapports humains qui se nouent dans la classe, au-delà du « brillant » du professeur, au-delà des apparences qui ne permettent guère de savoir si un cours est « réussi », il faudrait plutôt voir le professionnalisme, la compétence à faire que les élèves expriment le meilleur d’eux-mêmes, il faudrait savoir à quel point l’enseignant a su parfois s’effacer, se taire.
Le discours ordinaire sur l’École a bien du mal à renoncer à cette image du transmetteur magistral qui tend à faire oublier que l’essentiel du travail est invisible parce qu’il opère en profondeur. »

Il ne faut pas confondre l’enthousiasme de l’enseignant.e, et celui qu’il.elle sait susciter. Il ne faut pas confondre le désir de plaire à son public, la démagogie, et susciter le désir d’apprendre, guider pour rendre les élèves capables de comprendre le monde qui les entoure (ce que les anglophones appellent empowerment ?).
Préfigurant Piaget d’une certaine manière, le philosophe danois Soren Kierkegaard (1813 -1855) a bien exprimé cette différence fondamentale entre se mettre en scène et aider l’élève à apprendre.

« Si je veux réussir à accompagner quelqu’un vers un objectif, je dois le chercher là où il est, et commencer là, justement là.
Celui qui ne sait faire cela, se trompe lui-même quand il pense pouvoir aider les autres.
Pour aider quelqu’un, je dois sans doute comprendre plus que lui, mais d’abord comprendre ce qu’il comprend.
Si je n’y parviens pas, il ne sert à rien que je sois plus capable et plus savant que lui.
Si je désire avant tout montrer ce que je sais, c’est parce que je suis orgueilleux et cherche à être admiré de l’autre plutôt que l’aider.
Tout soutien commence avec humilité devant celui que je veux accompagner; et c’est pourquoi je dois comprendre qu’aider n’est pas vouloir maîtriser mais vouloir servir.
Si je n’y arrive pas, je ne puis aider l’autre. »
Traduit par Britt-Mari Barth, source

Quand même c’est fascinant, imaginatif  !

Ce qui ne veut pas dire que le challenge incroyable que tentent des doctorants, présenter leur thèse en 180 secondes, ne plaira pas aux personnes intéressées à l’éducation. Jump-To-Science encourage ses lecteurs, qui les regarderont surement avec grand plaisir !
Et se demanderont peut-être ce qui se passerait à la prochaine évaluation si ils tentaient dans leurs classes ce type de mise en scène…


Web1140x350-Public-MT180-2021.jpg

Le concours Ma thèse en 180 secondes permet, depuis presque 10 ans, à de jeunes doctorantes et doctorants, dans plusieurs pays dans le monde, de présenter leur sujet de recherche de manière claire et concise à un public non averti. Il ou elle a une scène, une image et trois minutes pour convaincre.

Après une année chahutée, où le concours, à l’instar de nombreux événements en Suisse et dans le monde, a dû être suspendu du fait des restrictions sanitaires, nous avions donné rendez-vous aux candidates et candidats inscrit-es l’an dernier pour un événement en 2021. La promesse est tenue!

Ma thèse en 180 secondes revient cette année dans un format nouveau. Afin

d’offrir aux onze chercheurs et chercheuses qui se sont préparé-es des mois durant à cet événement la visibilité qu’ils et elles méritent, l’UNIGE s’est associée à Léman Bleu pour cette cinquième édition.

Nous vous donnons donc rendez-vous le vendredi 16 avril à 19h sur la chaine télévisée genevoise ainsi que sur unige.ch/mt180 pour suivre la soirée, soutenir les candidates et candidats et voter pour le prix du public.


Candidates et candidats

Kenza_Abouir.jpg

Kenza Abouir
Faculté des sciences

Influence de la génétique et de l’environnement sur la vulnérabilité à faire des interactions médicamenteuses : le cas du tramadol
La bonne dose de tramadol ou comment trouver chaussure à son pied
En savoir plus

Lucie Chauveau.jpg

Lucie Chauveau
Faculté d’économie et management

Personnalisation d’une simulation narrative et interactive dédiée aux proches aidants des malades d’Alzheimer.
En savoir plus

Jean-Francois_Clouzet.jpg

Jean-François Clouzet
Faculté des sciences de la société

La coopération transfrontalière en matière de sécurité.
En savoir plus

Selim_Habiby.jpg

Selim Habiby Alaoui
Faculté de médecine

Filtre de la réalité orbitofrontal: le rôle de l’ambiguïté.
En savoir plus

Erica_Honeck.jpg

Erica Honeck
Faculté des Sciences

Implémentation d’une infrastructure écologique: comment intégrer la conservation de la biodiversité, connectivité et services écosystémiques dans la planification territoriale.
En savoir plus

Sebastien_Lambelet.jpg

Sébastien Lambelet
Faculté des sciences de la société

Régimes urbains 2.0: gouverner les villes suisses du 21ème siècle
En savoir plus

Akira_Ohkubo.jpg

Akira Ohkubo
Faculté des sciences

La famille de protéines FASTKD: l’exploration du ‘processing’ d’ARN mitochondrial non-canonique.
La vie secrète de l’ADN mitochondrial
En savoir plus

Leonie_Pellissier.jpg

Léonie Pellissier
Faculté des sciences

Étude compréhensive de communautés d’endophytes foliaires issues d’un palmier de la forêt amazonienne : un modèle pour déchiffrer les interactions hôte-microbe et explorer la chimio-diversité et la bioactivité des métabolites.
En savoir plus

StefanoPollastri.jpg

Stefano Pollastri
Faculté des sciences

Agrégation de cendres volcaniques: contraintes théoriques, expérimentales et de terrain.
Comprendre la formation des amas de cendres volcaniques pour mieux prévoir l’impact des éruptions En savoir plus

Ozlem_Sevik.jpg

Özlem Sevik
Faculté des sciences

Etude phytochimique de plantes du Niger actives contre la maladie de Chagas.
En savoir plus

Adrien_Waelchli.jpg

Adrien Waelchli
Faculté des sciences

Construction à l’échelle atomique d’un matériau supraconducteur à base de plans Cuivre-Oxygène.
Construction à l’échelle atomique d’un matériau supraconducteur
En savoir plus

VISIONNEZ LES VIDÉOS DES LAURÉAT-ES 2019

1er prix du jury:

Romain_Bodinier_web.jpgRomain Bodinier
Faculté de médecine

2ème prix du jury:

Dalila_Salamani_web.jpgDalila Salamani
Faculté des sciences

3ème prix du jury et prix du public:

Audrey_Noireterre_web.jpg

Audrey Noireterre
Faculté des Sciences
Photos:  Manon Voland

Mise à jour le 13 IV 21 : correction du lien pour la citation de Kirkegaard

Cette entrée a été publiée dans Savoirs en classe, Savoirs en sciences, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.