Vérité(s) et algorithmes : Exercer son esprit critique à l’ère informationnelle

Dans le cadre du lancement du MOOC Exercer son esprit critique à l’ère informationnelle, l’équipe enseignante a le plaisir de vous inviter à assister à deux tables-rondes. Elles se dérouleront, en ligne, les mardis 23 mars et 13 avril et feront intervenir les chercheuses et chercheurs qui ont participé au MOOC.

Mardi 23 mars | 18h15-19h45 | en ligne

VÉRITÉ(S) ET ALGORITHMES

Invité-es :
Isabelle Collet, professeure  (Genre et Technologies, UNIGE)
Gloria Origgi, chercheuse (Philosophie, CNRS, EHESS, Institut Jean Nicod)
Nathalie Pignard-Cheynel, professeure (Journalisme et information numérique, UNINE, AJM)
Arnaud Saint-Martin, chercheur (Sociologie des sciences et techniques, CNRS, CESSP)

Modération :
Mireille Bétrancourt, professeure (Technologies de l’apprentissage, UNIGE)
Emmanuel Sander, professeur (Apprentissage et développement, UNIGE)
Calliste Scheibling-Sève, chercheure postdoctorale (Psychologie de l’éducation, UNIGE)

Résumé
Sur les réseaux sociaux, lors de nos recherches sur Internet, les algorithmes semblent avoir une place prépondérante. Quel est leur rôle ? L’accès à l’information n’a jamais été aussi direct, et pourtant nous observons un phénomène croissant de désinformation. Quelle est la place de la vérité sur Internet ? Quelles sont les implications effectives des algorithmes dans la diffusion des fausses informations, lors de nos recherches sur Internet, sur les réseaux sociaux ? Peuvent-ils être un gage d’objectivité ou au contraire renforcent-ils les biais et les stéréotypes ?


Mardi 13 avril, 18h15-19h45

COGNITION ET SOCIÉTÉ

Invités :
Dominique Cardon, professeur (Sociologie, Médialab, SciencesPo)
Charles Heimberg, professeur (Didactique de l’histoire et de la citoyenneté, UNIGE)
Julien Musolino, professeur (Psychologie & Sciences Cognitives, Rutgers University)
Luc Rodet, docteur en sciences cognitives (Président d’À Seconde Vue)
David Sander, professeur (Psychologie des émotions, UNIGE)

Modération :
Mireille Bétrancourt, professeure (Technologies de l’apprentissage, UNIGE)
Emmanuel Sander, professeur (Apprentissage et développement, UNIGE)
Calliste Scheibling-Sève, chercheure postdoctorale (Psychologie de l’éducation, UNIGE)

Résumé
Les fake news occupent une place croissante dans notre environnement. Pourquoi ont-elles une telle force de séduction ? Sur quels ressorts cognitifs s’appuient-elles ? L’étude de nos biais cognitifs, aussi bien dans leur construction que dans leur modalité de diffusion, apporte des clés d’analyse de ce phénomène. Est-il possible de se prémunir des effets pervers de nos biais ? Quelles sont les conséquences sociétales de ces fake news ? Comment modifient-elles notre rapport à l’information ?

23 mars 2021

Cette entrée a été publiée dans Savoirs en classe, Savoirs en sciences, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.