Des simulations pour estimer les risques de contagion en classe ou lors de réunions de famille

Die Zeit (Dinklage et al.,2020) offre  ici des simulation basées sur une publication scientifique : Lelieveld, et al. (2020)

Pourquoi le risque de transmission du coronavirus est-il si élevé à l’intérieur?
Chaque fois que des personnes se rassemblent dans des espaces clos, le risque d’infection augmente.
Notre outil interactif montre comment le coronavirus se propage. Estimez la sécurité de votre environnement. Dinklage et al.(2020) notre traduction.

On peut y estimer l’effet du port de différents types de masque dans une salle de classe sur le nombre probable de personnes qui  attraperaient le COVID-19 si il y a une personne infectée  Vers la simulation
cf Figure 1 . encourage le lecteur à aller vérifier dans l’article d’origine :  ici

Fig 1: Selon si on porte un masque ou non et de quel type la salle de classe risque plus ou moins de devenir un hotspot de transmission du Virus Vers la simulation [img]. Source :D inklage, et al. (2020)

Les réunions de famille… quelle influence de l’espace, du nombre, de parler très fort (quand on a bu…) ?

Le simulateur permet aussi d’estimer ces risques lors de réunions privées selon la taille de la pièce, la durée, le nombre de personnes et d’autres paramètres comme l’aération, le volume sonore ( quand on a bu on parle plus fort etc. ) Vers la simulation

Fig 2: Selon les paramètres, la réunion familiale risque plus ou moins de devenir un hotspot de transmission du Virus  Vers la simulation [img]. Source : Dinklage, et al. (2020)

Pour ces leçons juste avant les vacances où les élèves sont impossibles à tenir ?

On peut imaginer des activités avec les élèves : Par exemple leur faire tester divers réglages bien organisés et les résultats discutés ensuite, pour mettre en évidence l’effet du port du masque – on sait combien c’est pénible… ou de l’aération, de parler fort,…

D’autres activités sur les effets de divers paramètres  dans les réunions de famille ou entre copains…

D’autres exploreront l’effet du port du masque sur ceux qui ne le mettent pas …

Je suis sûr que certains iront jusqu’à discuter les modèles mathématiques de Lelieveld, et al. (2020)  comme exemples pour donner du sens aux équations différentielles…

On peut aussi  saisir l’occasion de réfléchir sur ce qu’est un modèle en sciences cf. par exemple  Schwarz, et al. (2009). encourage le lecteur à aller vérifier dans l’article d’origine :  ici

De belles opportunités en classe !

Références:

  • Dinklage, F., Ehmann, A., Erdmann, E., Klack, M., Mast, M., Stahnke, J., Tröger, J., Vallentin, C., & Blickle, P. (2020, novembre 26). Aerosols : Why Is the Risk of Coronavirus Transmission so High Indoors? Die Zeit. https://www.zeit.de/wissen/gesundheit/2020-11/coronavirus-aerosols-infection-risk-hotspot-interiors
  • Lelieveld, J., Helleis, F., Borrmann, S., Cheng, Y., Drewnick, F., Haug, G., Klimach, T., Sciare, J., Su, H., & Pöschl, U. (2020). Model Calculations of Aerosol Transmission and Infection Risk of COVID-19 in Indoor Environments. International Journal of Environmental Research and Public Health, 17(21), 8114. https://doi.org/10.3390/ijerph17218114
  • Schwarz, C., Reiser, B. J., Davis, E. A., Kenyon, L., Achér, A., Fortus, D., Shwartz, Y., Hug, B., & Krajcik, J. (2009). Developing a learning progression for scientific modeling : Making scientific modeling accessible and meaningful for learners. Journal of Research in Science Teaching, 46(6), 632‑654. https://doi.org/10.1002/tea.20311

Remerciements:

Prof A. Mueller qui a informé Jump-To-Science de cette publication

Mis à jour le 21 décembre pour corriger des coquilles

Cette entrée a été publiée dans Perspective sur les savoirs, Savoirs en sciences, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.