Le colloque Wright 2016 Décoder le livre de la vie : la révolution génomique

De très grosses pointures pour les conférence, une journée pour les jeunes, des publications spécialement  pour vous … et plus

Tous les deux ans depuis 1984, l’UNIGE accueille le colloque Wright pour la science, dont la vocation est de rendre les progrès de la science accessibles au grand public et d’encourager les jeunes à s’orienter vers une carrière scientifique.

A) Expériment@l a sélectionné pour vous une publication pour chaque spécialiste – et ce sont des très grosses pointures ! Avec Linda Buck,  Prix Nobel de physiologie ou médecine 2004, Svante Pääbo qui a établi la part importante de nos gènes est d’origine Néandertalienne,  Michael Snyder pour la médecine personnalisée,  Peter Sloterdijk pour une réflexion éthique des transhumains.  cf plus bas (Les membres Expériment@l-Tremplins peuvent obtenir ces articles…).

B) Une journée est réservée aux jeunes   (cf plus bas)

C) Place au spectacle dans le jardin des bastions chaque soir du 2 au 20 novembre  (cf plus bas)


« Décoder le livre de la vie : la révolution génomique », le colloque donnera la parole à des spécialistes de différents domaines que l’avènement de la génomique a profondément transformés. Mais quelles sont les conséquences scientifiques, médicales, mais aussi éthiques du décodage de l’ADN? A l’image de la complexité de notre génome, ces questions ouvrent la voie à l’homme du futur.Quinze ans après l’obtention de la séquence complète de la chaîne ADN de l’homme, la génomique oblige à un certain nombre de réflexions. En effet, les scientifiques ont acquis non seulement la capacité de séquencer les génomes, mais également celle de les modifier. De ceci découle une responsabilité importante qui pose de véritables questions éthiques.


A) les conférences

Comprendre le sens de l’odorat Lundi 7 novembre 2016 18h30

Linda Buck, Biologiste et neuroscientifique  Prix Nobel de physiologie ou médecine 2004, se penchera sur les multiples gènes impliqués dans l’odorat et la manière dont notre cerveau détecte les variétés d’odeurs auxquelles l’homme est confronté chaque jour


Médecine personnalisée: le décodage génomique et autres profilages,   Mardi 8 novembre 2016 18h30

Michael Snyder Généticien abordera la question du profilage génétique qui permet de détecter et comprendre des maladies affectant l’être humain. En offrant une approche personnalisée des pathologies, ces méthodes analytiques ouvrent la voie à une médecine d’un type nouveau.

  • Chen, R., & Snyder, M. (2013). Promise of personalized omics to precision medicine. Wiley Interdisciplinary Reviews. Systems Biology and Medicine, 5(1), 73‑82. https://doi.org/10.1002/wsbm.1198

L’Homme de Néandertal et nos origine, Jeudi 10 novembre 2016 18h30

Svante Paabo Biologiste spécialiste de la génomique de l’évolution présentera les profilages génétiques effectués sur l’Homme de Néandertal, permettant d’affiner le scénario de l’émergence de l’être humain moderne.


L’humain à nouveau « améliorable »,  Vendredi 11 novembre 2016 18h30

Peter Sloterdijk Philosophe et essayiste,  exposera les problématiques éthiques que pose la génomique, tant d’un point de vue scientifique que religieux

  • Sloterdijk, P. (2014). You Must Change Your Life. John Wiley & Sons.

B) Pour les jeunes

Le mercredi 9 novembre 2016, les jeunes seront à l’honneur. Ils seront invités cette année à un voyage au coeur du vivant. Ceux-ci pourront  rencontrer les quatre scientifiques du colloque et auront ainsi tout le loisir de discuter avec eux dans un cadre informel. Cette rencontre se veut un moment d’exception offrant l’opportunité à de jeunes adultes d’être en contact direct avec des scientifiques de renommée internationale.
Cette rencontre aura lieu au Centre médical universitaire (CMU) et sera accompagnée d’une visite de laboratoires de génomique ainsi que de l’exposition Génome.
Cette rencontre est réservée aux jeunes de 14 à 20 ans sur inscription : Dorothee.Dumoulin@unige.ch ✆ +41 22 379 73 92

C) Place au spectacle !

L’art aura aussi sa place lors de ce 17ème colloque Wright, avec, pour la seconde fois, l’organisation d’un spectacle sons et lumières projeté sur la façade du bâtiment Uni Bastions. Intitulé « Aux bastions des gènes », il aura lieu tous les soirs, du 2 au 20 novembre (trois présentations de 20 minutes à 17h45, 19h et 20h30, côté parc). Un moment qui alliera science dure et poésie, pour le bonheur des petits comme des grands.

Madame, Monsieur,
Cet automne l’Université accueille le 17e colloque Wright pour la science. La précédente édition avait été accompagnée d’un spectacle son et lumière, dont nombre d’entre vous se souviennent sans doute encore. Etant donné le succès de la manifestation en 2014, la Fondation Wright a décidé de réitérer l’expérience cette année. Un spectacle son et lumière illuminera à nouveau la façade du bâtiment central d’Uni Bastions. Intitulé «Aux bastions des gènes», il aura lieu tous les soirs, du 2 au 20 novembre 2016. Un moment qui alliera science et poésie, pour le bonheur des petits comme des grands.
Tous les soirs du 2 au 20 novembre
Trois représentations d’une durée d’environ 15 minutes: 17h45, 19h et 20h30
Uni Bastions, côté parc
N’hésitez pas à partager vos photos et impressions en utilisant le #ColloqueWright
Cette entrée a été publiée dans Savoirs en sciences, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.